- Actualités du PTI

Bientôt ouverture du site WEB de la filière de santé Maladies Rares Immun-Hématologiques.

https://sites.google.com/site/associationamapti/actualites-du-pti/logo_marih.jpg

en savoir plus sur MaRIH - la filière de santé Maladies Rares Immun-Hématologiques.


Le 30 janvier 2016 Journée d'information patients autour des maladies rares immuno-hématologiques


- Actualités du PTI


L’eltrombopag après le romiplostim dans le purpura thrombopénique idiopathique chronique.





Romiplostim et eltrombopag sont des agonistes du récepteur à la thrombopoïétine (MPL), efficaces et bien tolérés dans le purpura thrombopénique idiopathique chronique (PTI). Le taux de réponse est de 59-88%.
Concernant le romiplostim, les échecs thérapeutiques et les effets secondaires laissent environ 30% des patients sans traitement. 
Les 2 drogues ont des modes d’action significativement différents de telle sorte qu’il est concevable que l’une puisse être efficace lorsque l’autre échoue. Plusieurs cas ont été rapportés de patients ayant répondu au romiplostim après un échec de l’eltrombopag et vice versa.

 Dans cette nouvelle étude rétrospective, Gonzalez-Porras et al ont évalué l’efficacité de l’eltrombopag chez 51 patients avec PTI chronique primaire, initialement traité par romiplostim. L’âge médian était de 49 ans. 

La durée médiane de traitement par romiplostim avant le relais par l’eltrombopag était de 12 mois. Les raisons du relais étaient une absence d’efficacité chez 25 malades, une préférence du patient (N=16), des fluctuations du taux de plaquettes (N=6) et des effets secondaires (N=4). 

Le taux de réponse à l’eltrombopag était de 80% (41 sur 51) incluant 67% de rémissions complètes. Avec un suivi médian de 14 mois, 31 malades maintenaient leur réponse. 

De façon intéressante, 100% des patients obtenaient une réponse à l’eltrombopag lorsque le relais était motivé par une préférence du patient, les fluctuations du taux de plaquettes ou la présence d’effets secondaires. 

A l’opposé, 7 des 25 patients en échec au romiplostim ne répondaient pas à l’eltrombopag. 

Ce résultat indique l’efficacité de l’eltrombopag lorsque le romiplostim doit être interrompu.(1)

(1)
Rédacteur : Eric Wattel
> Cette revue de presse a été réalisée grâce au soutien institutionnel de CHUGAI PHARMA FRANCE, sous la direction du Professeur Eric Wattel, du Professeur Xavier Troussard et du Docteur Steven Le Gouill en toute indépendance et sous la seule responsabilité de DDL médias.
 Gonzalez-Porras JR, Mingot-Castellano ME, Andrade MM, et al. Use of eltrombopag after romiplostim in primary immune thrombocytopenia. Br J Haematol. 2015; 169(1):111-116.

® DDL médias 2015 - Revue de presse hématologie du 31 mars 2015


===================================================================================================================

Le traitement du Purpura thrombopénique immunologique avec la combinaison de rituximab et de thrombopoïétine humaine recombinante:

Les résultats sont mitigés.


pour en savoir plus ( page en anglais )


Comments